Compétition Série 2

Films en compétition pour l'édition 2022 du festival Court Derrière.

Vous trouverez en bas de la liste de films de la série 2 le lien vers le formulaire de vote.

Tender threads

de Ouijdane Khallid

Tender threads de Ouijdane Khallid
La routine du quotidien entre Radia et sa mère génère un terrible malaise et devient un obstacle majeur à l’avenir affectif de Radia et à sa relation avec sa mère.
Cette monotonie provoque donc un clivage inattendu.

Bridge

de Boukef Mohamed Taher Shawki

Bridge de Boukef Mohamed Taher Shawki
Au cours d’un long et pénible voyage depuis une région inconnue, et à travers une route déserte, le père tente de chercher l’hôpital le plus proche pour soigner son fils, mais avant d’atteindre l’un d’eux, une surprise change le cours des événements.

A travers

de Marine Hervé

À travers de Marine Hervé
Louise est dans son 7e mois de grossesse lorsqu’on lui annonce qu’elle devra interrompre sa grossesse pour des raisons médicales. Accompagnée de son mari, Pierre, elle comprend que le bébé ne survivra pas à l’accouchement. A l’hôpital, de la veille de l’arrêt jusqu’au petit matin du jour fatidique, ils vont se battre pour survivre à cette épreuve. Comment faire le deuil d’un enfant qu’on n’aura pas ? Comment partager ces dernières heures avec cet enfant et l’accompagner une dernière fois ?

Kolonga

de Martin Mikitakow

Kolonga de Martin Mikitakow
Tout ce que vous verrez, ce sont des histoires vécues. Depuis une quarantaine d’années, les enfants des rues, notamment à Kinshasa, sont accusés par leurs parents d’être des sorciers. Mais ce sont surtout les pasteurs des églises de réveil qui accentuent ces accusations. Ces enfants se retrouvent alors à vivre dans la violence de la rue. Certains sont récupérés. Ils sont ainsi encadrés et formés à différents métiers. Ici, à l’ESPACE MASOLO, nous avons la particularité de les orienter vers les métiers d’art.

Nous avons des cendres pour offrande

de Lucas Tétry-Rivière

Nous avons des cendres pour offrande de Lucas Tétry-Rivière
Entre un hommage, un rituel et une invocation, ce film-tribune de vingt-cinq minutes aborde les esprits des ancêtres et la mort à venir.
Nous avons des cendres pour offrandes constitue un paysage de l’expérience vécue à partir de la plantation jusqu’au devenir des descendent·es d’engagé·es hindous, dont le·a réalisateur·ice est issu·e. Iel nous parle d’héritage et de responsabilité, dont sa génération s’engage à la prise en main et à la constitution d’un horizon avec pour matrice l’hommage aux ancêtres.